Jardisexe

Comment s'organise les rencontres adultères en club ?

Ma toute première rencontre dans un club libertin ne s’est pas du tout passée comme je pensais, disant que ma sœur m’avait un peu conté sa belle nuit passé dans un club adultère, ça ressemblait un peu a un vrai conte de fée, une histoire sensuelle qu’on aimerai toutes vivre.

Une première comme dans un rêve

Tout s’est passé très vite ce jour-là, je me suis pointée accompagné de ma meilleure amie Rita dans ce club dont m’avait tant parlé ma sœur. Elle était aussi motivée que moi, comme moi, Rita avait une forte envie de découvrir une autre aventure extra-conjugale en toute discrétion. On était tout excitée à chaque fois qu’un regard se posait sur nous, une femme est vite venue vers nous pour nous proposer de nous installer, elle n’était pras très jeune mais elle était très soignée et legerement vêtue.

Elle nous a même demandé ce qu’on voulait boire. Cinq minutes plus tard, on avait une bouille de JB sur notre table et elle nous désignait du doigt le beau mec qui nous avait offert cette bouteille, il ne tarda d’ailleurs pas de nous rejoindre accompagné d’un de ses amis. Il était beau, soignée et sympa, rien à voir avec mon mec et ses fringues de prof lol, l’envie de tromper mon mari augmentait à chaque minute que je passais à coté de mon providentiel partenaire, j’avais fait moi choix, c’est donc avec Jaques que je voulais vivre mon porno adultère, Anita devait se contenter de l’ami. C’est comme ça que j’ai connu Jaques et que qu’on est passé de quelques verres de JB à une partie de jambe en l’air dans un hôtel 3 étoile de Paris, une vraie de sexe, un vrai régal ce mec. A vraie dire, dans ces clubs, les femmes sont choyées et quelques fois beaucoup de choses leur sont gratuites ou offertes par les mecs qui y fréquentent. Les mecs là-bas sont tous attirés par la nouveauté et nous on était toutes fraiche dans ce club.

Les publications similaires de "Voyeurs"

  1. 22 Mai 2016Un voyeur de pieds de femme se fait surprendre ! Partie de jambe en l'air assurée !1870 v.